996 3.6 GT2
996 3.6 GT2 - Photo 1 996 3.6 GT2 - Photo 2 996 3.6 GT2 - Photo 3 996 3.6 GT2 - Photo 4 996 3.6 GT2 - Photo 5
porsche
Stuttgart automobile Magazine
1. Présentation : 996 3.6 GT2 EQUIPEMENT TEINTES

Présentation

Photo prises d'air latérale Porsche 996 GT2 Jaune Vitesse 483 cv

Présentée au salon de Francfort en 2003, et commercialisée en 2004, la Porsche 996 GT2, Phase 2, 483 cv, l'arme fatale, fait partie du club très privé du Top 100, des séries limitées. Uniquement produite en 94 exemplaires (dont 70 en versions Clubsport) il faut se lever de très bonne heure pour trouver une 996 GT2, sur le marché d'occasion Porsche, même en Allemagne... Solution plus simple, il fallait juste faire partie des quelques dizaines de "happy few" qui ont déboursé la bagatelle de 190 000 Euros (380 000 DM) pour pouvoir avoir le privilège de la garer dans leur écurie. Rappelons que la GT2, au même titre que la GT3, est une version plus sportive, de la déjà très sportive 996 Turbo. Mais, contrairement  à la Turbo,la 996 GT2 Phase 2 demeure une propulsion pure et dure, avec plus de puissance obtenue plus haut. Le confort est secondaire chez une 996 GT2, l'accent est mis sur le rapport poids puissance, le plus faible, pour une conduite dynamique. L'histoire de la GT2 se trouve dans le règlement sport automobile du même nom.

Club Sport

Photo prises d'air latérale Porsche 996 GT2 Jaune Vitesse 483 cv

Traditionnellement la 996 GT2 Phase II est disponible en Club Sport comme chez les GT3. Une version sous le signe noble du Carbone, matériau utilisé sur divers éléments tels que, l'aileron arrière (plus léger de 2,8 kilos), les rétroviseurs et les extracteurs du capot avant. Le résultat escompté est au rendez-vous, puisque une des propriétés principales du carbone, outre sa rigidité, est son poids très réduit, par rapport à d'autres matériaux ; ce qui explique que ce dernier soit aussi répandu dans l'aéronautique et dans l'Automobile de luxe. D'une certaine façon, l'utilisation du carbone, en réduisant le poids de la GT2 Club Sport, permet de contrebalancer le surplus de poids de l'arceau de sécurité supplémentaire. Ne cherchez pas le siège arrière, il n'y en a jamais eu. Sur les versions GT suffisent les sièges baquet avant, en tissu ignifugé, à l'épreuve du feu, mais pas des balles. Que se consolent ceux qui regrettent de ne pas avoir pris la version Club sport, subsiste toujours, la possibilité d'opter, en option, pour les éléments carbones de série sur la Club Sport.